Accueil / Conseils judicieux & astuces astucieuses / Alimentation / Comment faire manger des légumes aux enfants ?

Comment faire manger des légumes aux enfants ?

Accueil / Conseils judicieux & astuces astucieuses / Alimentation / Comment faire manger des légumes aux enfants ?

“Pour votre santé, mangez cinq fruits et légumes par jour”,

cette phrase, on l’entend, disons-le, en boucle. La raison est simple : pleins de fibres, ils sont indispensables pour notre (bonne) santé. Malgré tout, cette injonction semble difficile à respecter. Déjà pour nous, adultes. Mais alors, pour les enfants, c’est proche du casse-tête ! Loin de voir cela comme une charge mentale supplémentaire, comment on fait ? Comment faire pour que les repas soient doux et faire manger des légumes aux enfants ? Comment l’intégrer de manière intuitive ? 

 

 

Bien souvent, les enfants préfèrent savourer des pâtes, des frites, du jambon ou des mets sucrés. Mais des légumes ? Hors de question ! Ils repoussent l’assiette, font “non” de la tête avec une moue écoeurée, lâchant un “beeeuuuurrkk” démesuré. Vient alors le casse-tête perpétuel pour leur faire prendre ne serait ce qu’une bouchée. Vous désespérez et ne savez plus quoi faire ? Ne vous inquiétez pas, nous avons des solutions !


Faire manger des légumes aux enfants : déculpabilisez !

Vous jonglez entre cette pub incessante de “manger 5 fruits et légumes”, et les parents qui se vantent que leurs enfants adorent les épinards ? Mais diantre, pourquoi pas vous ? Rassurez-vous, vous n’avez pas loupé quelque chose dans leur éducation. En effet, Il est tout à fait normal et courant qu’un.e petit.e ne veuille pas manger de légumes. Ainsi, selon la science, un enfant en bas âge est programmé pour ne pas les aimer. C’est tout simplement inné. 

Là vous vous dites “ouf !”. Mais pourquoi ? Et bien parce que leur croissance exige un apport calorique élevé qu’on ne retrouve pas dans les légumes (mais plutôt dans les féculents ou les viandes). De plus, leur système gustatif n’est pas encore suffisamment développé. De ce fait, leur organisme acceptera plus facilement des aliments relativement neutres plutôt que des légumes, aux goûts surprenants, réveillant leurs papilles gustatives.

Mais alors, est-ce peine perdue ? Bien sûr que non ah ah. Tout d’abord, le premier élément à avoir à l’esprit c’est que cela se joue dès le plus jeune âge, lors de la diversification alimentaire. En d’autres termes, au plus vous ferez découvrir de saveurs et d’aliments à votre enfant, au plus il / elle aura un panel de goûts appréciés. Ce sera donc bien plus simple, lorsqu’il sera en âge de batailler contre sa purée aux courgettes.


 10 conseils pour faire manger des légumes aux enfants :

À partir de 4-5 ans, le repas passe désormais par plus de sens. Ainsi, la vue, l’odeur, le toucher entrent en jeu et tout élément va éveiller une réaction chez votre enfant. Par conséquent, n’hésitez pas à jouer sur différents tableaux. La règle number one : soyez ludiques !

Essayez différentes textures !

Qui a dit que les légumes ne se consomment que sous leur forme d’origine ? Optez pour des purées, des smoothies ou des jus. Vous pouvez aussi les paner ou les frire.

Les sauces : l’allié pour manger des légumes aux enfants.

Les sauces permettent de contrecarrer le goût fade ou étrange des légumes. Vous avez l’embarras du choix : ketchup, sauce barbecue, vinaigrette, mayonnaise etc… Et autant vous dire, qu’on en connait un rayon sur les sauces ! Sans mauvais jeu de mot.

Jouez sur l’esthétisme et mettez de la couleur.

Il est toujours plus agréable de manger un plat bien présenté et coloré qu’un plat terne à l’aspect splash de cantine. C’est vrai qu’une plâtrée d’épinards est peu ragoûtante. Mais un pancake salé d’épinard en forme de cœur, là c’est attrayant ! Et puis, vous marquerez des points. Une autre idée ? Formez des visages avec les différents ingrédients. C’est ludique, pour lui/elle, comme pour vous.

Camouflez et rusez. 

Vous pouvez, à titre d’exemple, faire croire à votre angelot que ce sont des frites revisitées qu’il/elle est en train de savourer. Alors qu’en réalité c’est juste des bâtonnets de carotte passés à la friture. Malin, non ? Oh ça va, c’est pas un mensonge, c’est un raccourci. Pour le bien de sa santé.

Faites participer votre enfant : 

Il/elle peut, par exemple, vous aider à cuisiner. Généralement, la fierté ressentie les pousse à goûter ce qu’ils.elles ont fait. Vous pouvez également l’emmener avec vous faire les courses ou lui demander ce qu’il/elle souhaite manger. Sans oublier les jeux : bandez lui les yeux et faites lui goûter des légumes pour le.la faire deviner. Fou-rire garanti !

Encensez les légumes. 

Quel parent n’a jamais dit à son enfant de manger des carottes pour avoir une excellente vue ? Ou boire de la soupe pour grandir ? Agissez de même avec les autres en inventant des vertus magiques.

Donnez l’exemple et surtout… pas de chantage ! 

Les enfants sont de véritables éponges et imitent constamment leurs parents. Dès lors, montrez-leur que vous mangez des légumes, de la même façon. Petit aparté, nous ne prônons pas “tu ne quitteras pas cette table sans avoir fini ton assiette !”. Nous avons tous été traumatisé.e.s par ça. Et cela ne nous a pas fait aimer le-dit plat pour autant… Les enfants associeront donc les légumes au déplaisir voir aux larmes et aux punitions.

Informez-les sur les bienfaits des légumes :

Avez-vous déjà expliqué à votre enfant pourquoi on mange ? Que se produit-il dans notre corps et pourquoi avons-nous tant besoin de légumes? La compréhension peut ainsi être la première étape à l’acceptation, pensez-y 🙂

Allez-y progressivement. 

Procédez étape par étape, petit à petit. Si vous commencez à leur donner des légumes tous les jours, du jour au lendemain, ils.elles ne vont certainement pas apprécier. En effet, pour rendre une habitude pérenne, c’est pas à pas. On ne passe pas par “zéro sport” à “6 cours de cardio de 2 heures par semaine”. Dès lors, on intègre un repas, puis deux etc… Cela peut même devenir un rituel :  légume party du vendredi soir !

Cuisinez les légumes et variez les plats. 

Si vous prenez plaisir à cuisiner, il y a fort à parier que cela se répercute dans l’assiette. Et, par voie de conséquence, sur vos enfants. Vous y avez passé du temps, rien que ça peut l’impacter. En outre, la variété évite de se lasser ! Pour eux, comme pour vous

Faire manger des légumes aux enfants : déculpabilisez !

Vous jonglez entre cette pub incessante de “manger 5 fruits et légumes”, et les parents qui se vantent que leurs enfants adorent les épinards ? Mais diantre, pourquoi pas vous ? Rassurez-vous, vous n’avez pas loupé quelque chose dans leur éducation. En effet, Il est tout à fait normal et courant qu’un.e petit.e ne veuille pas manger de légumes. Ainsi, selon la science, un enfant en bas âge est programmé pour ne pas les aimer. C’est tout simplement inné. 

Là vous vous dites “ouf !”. Mais pourquoi ? Et bien parce que leur croissance exige un apport calorique élevé qu’on ne retrouve pas dans les légumes (mais plutôt dans les féculents ou les viandes). De plus, leur système gustatif n’est pas encore suffisamment développé. De ce fait, leur organisme acceptera plus facilement des aliments relativement neutres plutôt que des légumes, aux goûts surprenants, réveillant leurs papilles gustatives.

Mais alors, est-ce peine perdue ? Bien sûr que non ah ah. Tout d’abord, le premier élément à avoir à l’esprit c’est que cela se joue dès le plus jeune âge, lors de la diversification alimentaire. En d’autres termes, au plus vous ferez découvrir de saveurs et d’aliments à votre enfant, au plus


 10 conseils pour faire manger des légumes aux enfants

il.elle aura un panel de goûts appréciés. Ce sera donc bien plus simple, lorsqu’il sera en âge de batailler contre sa purée aux courgettes. 

10 conseils pour faire manger des légumes aux enfants : 

Pour parfaire le processus, une fabrication française vient s’ajouter au cahier des charges. Le nôtre, celui de La Préserverie. Nous respectons également la saisonnalité des ingrédients. Quant au choix du bio : essentiel ! Concernant la quantité de sucre, nous l’avons considérablement limitée, la passant à 16 %. 

Alors voilà, ce que La Préserverie propose c’est un ketchup artisanal bio, fabriqué en France, sans conservateur. Une recette testée et approuvée par toute la famille. C’est également une alternative. Pour celles et ceux qui souhaitent consommer du ketchup maison, sans avoir le temps ni l’énergie de le préparer.

Vous savez désormais où acheter du ketchup maison. Malgré tout, ici on met la culpabilisation au placard. Pas de “faites-ci”, “faites-ça”. Chaque personne fait comme il peut/veut, à l’instant T. Et c’est déjà formidable.

partager l’article

ces articles pourraient aussi vous intéresser