4.00

Notre kimchi doux est la version soft de notre kimchi pimenté. Mais soft ne veut absolument pas dire fade ! Les épices y sont présentes, relevant délicatement les légumes. Le boom des adresses food de bowl nous a, peu à peu, préparés à l’avènement de ce genre de spécialité. Vous savez, celle que l’on peut consommer telle quelle, sans devoir l’intégrer à une quelconque préparation. Avant, nous étions un peu paumés quant à son utilisation.. Méfait réparé !

Le kimchi c’est avant tout : des légumes lacto fermentés et du piment. Leur composition varie autant que les légumes existants. Néanmoins, un grand classique se détache, celui à base de chou blanc. Nous sommes donc partis sur cette valeur sûre, en associant cette spécialité coréenne à nos légumes locaux.

Composition du kimchi doux :

Dans l’ordre de leur présence, nous vous proposons : du chou blanc, du concombre, des radis, des carottes et des oignons. Ces légumes sont récoltés pendant leur saison et issus de l’agriculture biologique. Parce que, nous savons que c’est le seul moyen de vous garantir bienfaits et nutriments, sans pesticides ajoutés.

On réhausse le tout avec des piments doux, même si la préparation traditionnelle requiert l’utilisation de piments forts. Nous voulions, en effet, que les enfants puissent aussi bénéficier et profiter de notre préserve !

La lacto fermentation, base de la préparation traditionnelle, tient lieu également de moyen de conservation. Ne comptez pas y trouver additif ou conservateur, notre recette est 100 % naturelle !

Comment utiliser le kimchi doux ?

Saviez-vous que le kimchi est servi à chaque repas en Corée du sud ? On aurait tort de s’en priver ! D’autant plus, qu’ils comptent parmi les aliments les plus sains du monde. Oui, vous avez bien lu !

Traditionnellement, il se mange froid, accompagnant les salades ou du riz. Pour autant, il peut se chauffer et compléter une soupe ou un plat chaud. En outre, il parfait les sandwichs, de façon exquise.

Et si nous faisions comme les coréens ? Arrêtant de nous poser des questions, relevant les barrières et bravant le classicisme ? Après tout, qu’est-ce qui nous empêche de l’accorder à tout ? De le disposer sur le rebord de l’assiette comme un condiment que l’on viendrait picorer, quand bon nous semble ?

On le laisse alors dans le frigo, le sortant juste avant le repas, et chaque membre de la famille viendrait y prélever une généreuse cuillère… Ou plus.

Commentaires

Il n'y a pas encore de critiques.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Kimchi doux”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.